Mini Camp Louveteaux

Le courage de grandir et de faire grandir la meute

Tout commence un samedi matin, à 9h, dans la cour de la Maison des Jeunes. Les louveteaux et louvettes arrivent un à un, sac sur le dos. Puis à 10h, le sifflet retentit, on se rassemble, et… en route pour l’aventure ! Nous prenons le train pour Paris, le RER A jusqu’à Boissy, nous marchons dix minutes… avant d’atteindre le temple protestant, et surtout sa forêt !

Arrivés au lieu où ils vont camper, les louveteaux et louvettes montent leurs tentes et discutent avec les enfants de la meute des Batignolles, avec qui ils vont passer quatre jours. À peine eurent-ils achevé leur ouvrage qu’une sorcière arrive, affolée : elle a cassé sa baguette magique ! Grâce au Petit Poucet et au Chaperon bleu, les enfants parviennent à réparer la baguette… tous ensemble !

Ces quatre jours dans les bois ont permis aux enfants d’apercevoir ce à quoi pouvait ressembler un camp : de grands jeux de piste, des veillées autour du feu, d’ambitieux projets de cabane, des thèques à n’en plus finir, des tonnes de patates à éplucher sans trop se plaindre, des courses pour arriver le premier en rass, des douches à l’eau froide sans hurler, des chants avant de manger, et une histoire pour se coucher.

Vivre un camp, c’est passer quelques jours sans ses parents pour aller jouer toute la journée dans la forêt, c’est apprendre sans même s’en rendre compte ; c’est avoir le courage de grandir, et de faire grandir toute la meute.

Fête du groupe local scout – samedi 9 mars 2024

Interrompue à cause de la COVID depuis 2020, cette fête a fait son grand retour ce samedi 16 mars. Ce fut également une découverte pour les louveteaux venus de Levallois-Perret qui partagent la vie de la meute depuis janvier.

La meute des EEUDF de Bois-Colombes et le groupe des Aînés ont investi la MDJ le temps d’une soirée très conviviale.
Les louveteaux et les louvettes avaient préparé des stands répartis dans toutes les salles de la MDJ. Tours de magie, saynètes, blagues et devinettes se sont succédés devant leurs familles.

Ils ont ensuite conclu par le chant que la meute écrit au fur et à mesure de ses sorties,
accompagné à la guitare par une Aînée. Un beau moment de complicité entre les plus grands
et les plus petits.

Ensuite, les Aînés avaient préparé un sketch participatif sur le thème des camps scouts. Le public était invité à voter pour faire avancer l’histoire. Rires et applaudissements ont largement ponctué la mise en scène.

Pour finir, un buffet participatif, copieusement garni, a rassemblé enfants, parents et amis.
L’occasion de se rencontrer, d’échanger et de partager.

La dernière rencontre de l’année 2023, un moment de partage

Les scouts EEUDF de Bois-Colombes, louveteaux, louvettes, aînés et aînés, se sont retrouvés pour la dernière sortie de l’année 2023, le dimanche 17 décembre.

Tous étaient présents pour participer au Culte de Noël : chants, intentions de prière rédigés par les enfants, lectures faites par les aînés.

Les aînés ont présenté leur projet de fin de parcours et ont organisé une vente de gâteaux maison à la sortie du Culte pour financer leur camp d’été.

Du côté des louvettes et louveteaux, la meute s’agrandit : deux enfants d Bois-Colombes l’ont rejointe à l’occasion de ce culte de Noël. En janvier, ce sera au tour des quatre louveteaux de Clichy-Levallois de rejoindre le groupe, en l’absence de responsable pour leur unité à Clichy.

Après le culte, un repas partagé était organisé à la MDJ, pour un beau moment de convivialité, les aînés s’étant mélangés aux plus jeunes avant de repartir travailler sur leur projet.

Une fois la grande salle rangée, la vaisselle faite, ce fut le moment du Père Noël secret  chaque enfant et chaque responsable avaient apporté un petit cadeau, joliment emballé. Mélangés dans un grand sac, ces cadeaux ont été piochés au hasard, faisant la joie de tous : bougie, broderie faite maison.

Les Ainé.e.s de Bois-Colombes proposent leurs services

Pour les aider à organiser leur camp de cet été sur un chantier participatif, les ainé.e.s de bois-colombes vous proposent leurs services : jardinage, baby-sitting, courses, organisation de fêtes, bricolage, lavage de voiture…

contact : ainesdeboiscolombes@gmail.com

Rencontre Bois-Co Batignolles

Ce dimanche 2 avril, les louveteaux de Bois-Colombes et ceux de Batignolles se sont rencontrés au Parc Monceau à Paris !

Le temps, qui n’était pas au rendez-vous, n’a pas empêché la sortie de se dérouler et aux louveteaux de s’amuser. Nous étions en tout une quarantaine de scouts à nous rencontrer (30 louveteaux et 8 responsables), en vue du camp qui se prépare pour le mois de Juillet. Lorsque nous sommes arrivés, nous avons commencé par siffler un « ras » pour faire un très grand jeu « brise-glace ». Le but étant de faire un grand tour des prénoms. Une fois tous les prénoms dits (bien que très peu retenus), un grand « poule renard vipère » a été lancé. Les équipes ont été mélangées entre les deux meutes. Bien que les louveteaux ne se connaissaient que peu, la compétition fut très rude. Puis l’heure du goûter (bien mérité) a sonné. Une fois repus, les louveteaux ont fait un « Lucky Luck des prénoms » et un « killeur ». 

Ensuite est venue l’heure de partir « trop vite » selon certains! La meute de Batignolles est repartie et nous sommes restés encore quelques minutes pour faire un compte-rendu d’unité.

Résultat : les louveteaux de Batignolles ont « l’air trop sympa » et leurs responsables « très drôles ». Nous sommes rentrés à la MDJ, et c’est sur cette bonne note que la sortie s’est finie.

Des éclaireurs de Bois Colombes au Fsa Gambetta

Cette année, sans responsables pour les encadrer à Bois Colombes, les éclaireurs peuvent malgré tout vivre une riche année de scoutisme.

En effet, depuis le mois d’octobre, un groupe de cinq éclaireurs de Bois Colombes est accueilli dans l’unité du Fsa Gambetta.

Au rythme d’un week-end par mois, l’équipe, qui s’est choisie comme nom « Les Barracudas», prend en autonomie les transports en commun pour rejoindre leur groupe d’accueil rattaché à l’Eglise protestante unie de Paris-Béthanie. Les sorties sont campées à Orry-la-ville ou chez des parents d’éclaireurs.

C’est l’occasion de rencontrer d’autres jeunes et de découvrir une autre façon de vivre le scoutisme.

Ainsi, le dimanche 12 février, avec toute leur unité, nos éclaireurs ont animé le culte de 10h30.

LAGOM, ou l’art de vivre à la suédoise

Vendredi 25 novembre, les ainés, partis en Suède l’été dernier, nous ont fait le plaisir de présenter et de commenter leur voyage, première étape de leur restitution.

Nous étions nombreux à la Maison des Jeunes pour ce vernissage, l’occasion pour eux de nous raconter avec fougues et entrain les principales étapes de leur séjour, leurs découvertes et ce qu’ils en ont retiré.

Lagom ? ni trop, ni trop peu

Cette exposition restera à la Maison des Jeunes jusqu’au 10 décembre, puis visible au Centre 72.

Prochaine étape : la présentation de leur documentaire dans le courant du mois d’avril.

Une nouvelle année de scoutisme à la MDJ

Les louveteaux, au nombre de 18 cette année, ont fait leur première sortie le 5 novembre. Leurs responsables cette année sont Louanne Monin, Romane Gonthier et Timothée Arlandin. Dix sorties sont inscrites à leur planning. Les louveteaux participeront au culte de Noël et à la kermesse. Lors de la fête de la soupe, les enfants ont confectionné une soupe d’automne qu’ils ont ensuite apportée au Centre 72. Leur présence a été chaleureusement accueillie et la soupe particulièrement appréciée.

Malheureusement, depuis la rentrée scolaire, les éclaireurs n’ont plus de responsables. L’unité FSA Gambetta, associée à la paroisse Paris-Béthanie, leur a proposé un jumelage pour que continue à vivre l’aventure scoute. Ils ont pu participer à un week-end d’intégration campé les 19 et 20 novembre. Ils rejoignent ainsi une équipe de 15 éclaireurs et 4 responsables parisiens.

Un beau programme de rencontres, de partage et de sorties les attend. Nous sommes toujours à la recherche de responsables qui pourront intégrer eux aussi l’équipe de Gambetta et encadrer par la suite nos éclaireurs sur Bois-Colombes.

En septembre, un nouveau groupe de six ainés, tous motivés, ont commencé leurs réunions, encadré par Etienne Cartier, venu de Courbevoie. Ils ont participé à la Croisée du 31 octobre au 4 novembre et seront présents au week-end du Grand Coup au mois de mai.

Emmanuelle Boireau débute cette année en tant que CGL et rejoint Eric Maillot, TGL, dans l’équipe des « chemise rouges ».

Les Ainecplusultra à Göteborg !

En juillet, la branche ainée des EEUdF a voyagé en Suède afin de réaliser un documentaire sur les initiatives de développement durable prises à Göteborg.

Cet été fut riche en anniversaires : si quatre d’en nous ont fêté leurs 18 ans, nous avons tous soufflé les bougies de nos 10 ans de scoutisme. Voilà une décennie que nous jouons dans la cour de Maison des Jeunes. Mais cet été, nous avons décidé de partir plus loin…

Notre voyage commence avec 24h de bus. Départ le 24 juillet de la gare routière de Bercy, arrivée prévue le lendemain à 21h. Nous n’avons pas très bien dormi mais nous étions très heureux de partager cette expérience inoubliable ensemble ! Ce trajet a été pour nous l’occasion de planifier notre camp et de réfléchir aux grandes lignes de notre documentaire.

Nous passons nos premières journées chez Ingela et Marcus, un couple qui gère une entreprise d’écotourisme : ils proposent à leurs clients de faire du kayak dans un archipel tout en ramassant les déchets qui s’y seraient égarés. Nous avons donc passé une matinée à enlever méticuleusement chaque morceau de plastique qui se trouvait sur l’île où nous dormions. Impressionnées par l’hospitalité et la gentillesse de nos hôtes, nous avons tiré de cette rencontre un premier enseignement : si l’écotourisme est parfois stigmatisé comme étant un simple moyen de se donner « bonne conscience », c’est une bonne approche pour encourager et sensibiliser le public aux solutions écologiques.

Après cette escapade dans la campagne suédoise, nous sommes rentrés en ville pour aller visiter un centre de traitement des eaux et discuter avec le parti politique des Verts, avec des scouts, une paroisse luthérienne qui a son propre jardin partagé, ou encore le responsable de la stratégie pour les transports en commun dans la région de Göteborg. Toutes nos rencontres furent enrichissantes, mais vous découvrirez tout ce que nous avons appris dans notre documentaire à venir !

Nous terminerons ce retour d’expérience par l’explication d’un mot que nous avons découvert lors de notre voyage. En suédois (une langue particulièrement difficile à prononcer), il existe un mot pour désigner l’équilibre, le juste milieu : c’est le lagom. De retour de ce voyage, nous sommes convaincu.e.s que la simplicité volontaire est une des principales solutions à la catastrophe climatique que nous vivons. Voilà la définition que Marcus, un de nos partenaire, nous donne du lagom : « Si vous pêchez, c’est bien si vous assez pour votre famille, mais pas trop, sinon ça va à la poubelle ». Il nous suffit de trouver le juste équilibre dans nos consommations !

Nicolas, Pierre, Simon, Côme et Amandine

Ils sont partis camper cet été, une belle occasion de vivre l’aventure !

Le camp d’été ! Le temps de l’aventure, de la découverte et de l’amitié, le temps de s’éloigner de la ville, des écrans, le temps de grandir ensemble, d’ouvrir la Bible, de jouer, d’expérimenter.

C’est près d’Angoulême que les louveteaux ont posé leurs sacs à dos cet été. Un joli camp jumelé avec les meutes de Villeneuve Saint-Georges et de Phoenix Noisy le Grand.

Les éclaireurs ont campé tout près de Tonnerre en Bourgogne sur un superbe lieu de camp avec forêt, rivière, un cadre propice aux constructions d’équipes ! Le camp était groupé avec l’unité de Ferney-Voltaire.

C’est parti pour le camp des aînés en Suède ! Après deux années de préparation et de nombreuses actions pour gagner de quoi subventionner leur projet, la fine équipe est partie pour trois semaines en Suède pour un projet axé sur la compréhension de l’écologie et du développement durable dans la ville de Göteborg, modèle du genre. Ils nous en reparleront très prochainement.

Un grand merci à tous les responsables, Eline, Thomas, Mailys, Noé, Louann, Romane et Timothée qui ont accompagné tous nos scouts et leurs ont permis de vivre cette belle aventure qu’est le scoutisme.


Retour en quelques images sur ces aventures de l’été.

Appel à soutien pour la Branche Aînée

Notre projet : réaliser un reportage sur les initiatives de développement durable prises à petites et grande échelle à Göteborg en Suède, pour ensuite rapporter des solutions concrètes aux problèmes environnementaux, et les partager avec vous.

Qui sommes-nous ?
Nous sommes six scouts de 17 et de 18 ans, encadrés par deux responsables de 30 ans, et nous avons décidé de monter un projet solidaire en Suède. Nous sommes tous les six de bons amis motivés par une véritable aventure qui nous tient à cœur et nous unit : celle d’un reportage sur le développement durable.

Notre parcours
Tout au long de ces deux années dites « ainés » qui clôturent nos années de jeunes scouts, nous sommes amenés à réfléchir à un projet qui nous lie et nous motive. Ce projet, c’est celui de scouts de Bois-Colombes, convaincus que c’est en proposant des solutions à toutes les échelles, qu’on peut arriver à traiter des problématiques d’envergure mondiale, ou du moins essayer. C’est ainsi qu’après de nombreuses délibérations, nous sommes arrivés au consensus suivant : notre projet sera d’aller filmer les initiatives de développement durable dans le pays le plus avancé au monde dans ce domaine : la Suède !

Notre projet dans le détail
Nous allons ainsi passer deux semaines au mois de juillet 2022 à Göteborg en Suède, pour filmer les initiatives prises par les habitants et la ville en termes de développement durable. L’objectif est également de rencontrer des scouts suédois pour partager des moments conviviaux et transmettre nos différentes expériences.

On espère aussi à terme pouvoir organiser une projection de notre reportage dans notre ville, Bois-Colombes, ainsi que dans les villes environnantes, et pouvoir parler à tous ceux qui nous ont aidés à pouvoir réaliser ce projet qui nous tient à cœur.

Voici un bref résumé de notre équipe, l’ainec+ultra, et du projet qui nous porte depuis maintenant plus d’un an.

Comment nous aider ?

  • En nous communicant des contacts d’associations ou de connaissances investies dans le domaine du développement durable, et vivant à Göteborg
  • En nous sollicitant pour diverses tâches à accomplir (jardinage, évènements, déménagements, petits travaux, …) qui nous permettront de financer notre projet
  • En nous faisant un don via  Notre Cagnotte HelloAsso 
  • En partageant largement cette page
  • Notre flyer à télécharger ici

N’hésitez pas à nous contacter

  • Notre mail (n’hésitez pas) : ainecplusultra@hotmail.com 
  • Notre instagram : @ba_boiscolombes
  • Nos téléphones : 06 21 12 75 64 (si pas de réponse par mail)

Se former pour mieux jouer

Cette année, le groupe local a accueilli de nouveaux responsables louveteaux, dont Timothée
et Romane qui, grâce à l’aide de la MDJ, ont passés leur BAFA Base lors des vacances de
Noël, dans un petit village près de Niort : Un stage de 8 jours en compagnie de 20 autres
responsables et de 5 formateurs.

Le programme était chargé : Chaque jour, 6 heures de formation théorique et 4h30 de jeux
animés par les stagiaires, suivis de leur bilan. L’objectif pour nous, stagiaires : pas de jouer
bien sûr, mais plutôt d’apprendre à animer un jeu et à utiliser le folklore scout à des visées
pédagogiques !

Les temps théoriques étaient animés par des formateurs et se faisaient sous forme de jeux et
de débat. Et ce, afin que nous apprenions les principes de base comme le folklore mais aussi
des notions plus complexes comme la hiérarchisation du mouvement EEUdF ou les lois
relatives à l’accueil collectif de mineurs.

Lors du BAFA, nous avons pu expérimenter notre aisance à animer une activité donnée
comme les temps spiritualité ou des grands jeux collectifs.

Nous sommes revenus ravis de ce stage et avec de nombreuses pistes pour le grand camp
louveteaux de cet été !

Romane et Timothée

Le groupe local se prépare pour Noël !

Ce dimanche 12 Décembre, tout le groupe local des Eclaireurs Eclaireuses Unionistes s’est réuni à l’occasion du culte de Noël des familles. 

Louveteaux, éclaireurs et aînés ont partagé avec la paroisse prière des scouts, partage de la paix et de la lumière de Bethléem, chants scouts et envoi… avant de continuer leur sortie entre pique nique à la MDJ, promesse d’une éclais et grande thèque au parc des Chanteraines (pour les non initiés : jeu typiquement scout, se rapprochant du baseball et qui a l’avantage de faire beaucoup courir – et donc fatiguer  – nos scouts !). 

Tout le groupe local vous souhaite de très belles fêtes de fin d’année. 

Rentrée Scout

Y a d’la joie …
Chez les scouts. Dimanche 10 octobre avait lieu la sortie de rentrée (étonnant comme expression n’est-ce pas !). La joie pour les louveteaux et les éclais de se retrouver après la pose estivale et des camps menés tambour battant pour leur plus grand plaisir. Et l’excitation de découvrir leurs
nouveaux responsables.

Nouvelle année, nouveaux respons donc. Mailys et Noé, responsables à Sèvres, ont accepté de prendre en charge les éclais. Côté louveteaux, Romane, Louane et Timothée ont décidé de relever le
défi. Vous les connaissez, ils étaient ainés l‘année dernière et sont partis cet été dans la vallée de la Roya pour aider à la reconstruction.

L’autre groupe d’ainés poursuit sa route, et vous aurez l’occasion d’en entendre parler prochainement.

Notre Camp dans la vallée de Roya

Ils sont maintenant responsables louveteaux, ils étaient les Z’ainés l’année dernière, et il vous
raconte le projet qu’ils ont réalisé l’été dernier, financé grâce aux petits travaux que vous leur
avez confiés. Merci à vous tous.

Le 18 juillet 2021, nous, Timothée, Louann, Alexandre, Romane et nos responsables Lucas et
Marion sommes partis pour deux semaines dans le « refuge des merveilles » en plein milieu
de la Vallée de la Roya. Notre projet était d’aider à la reconstruction de ce refuge,
partiellement détruit après la tempête Alex en 2020.

Il y avait plusieurs groupes de jeunes avec le même objectif que le nôtre : le CJCPA (des
jeunes entre 14 et 17 ans des région PACA et Côte d’Azur), le Chantier de Jeunes
International (des jeunes à partir de 18 ans) et un groupe d’aînés des Scouts de France qui
effectuaient aussi leur projet (faire un camp itinérant). Ces petits groupes ont permis de faire
de belles rencontres de tous âges.

Les journées étaient bien remplies ! Chantier le matin de 8h30 à midi, puis de 13h30 à 17h00
sous la direction de Dédé (André, notre responsable chantier). Ensuite c’était temps libre que
nous passions la plupart du temps avec les autres jeunes à faire de la pétanque, du ping-pong,
jouer aux cartes, ou tout simplement à discuter et rigoler.

Lorsque nous étions sur les chantiers, nous réalisions des tâches bien différentes selon nos
envies et les journées. Nous avons commencé par creuser une tranchée pour reconstruire un
mur détruit par la tempête. Nous avons aussi cassé des murs (suite aux inondations), jardiné et
réparé les chemins. Le plus gros travail que nous avons effectué est la restauration d’une pièce
entière, inondées par la tempête. Après avoir nettoyé, fait de l’enduis, poncé, peint et repeint,
nous avons terminé de rénover cette pièce et nous n’en sommes pas peu fièr(e)s !

Ce camp a été une véritable expérience de vie pour nous tous et nous sommes ravis d’avoir
vécu ces moments ensemble.

Et c’est parti pour les camps !

Les louveteaux camperont, cette année encore, avec la meute de Sèvres du 14 au 29 juillet près de Nogent Le Rotrou. Ils ont eu quelques sorties en commun pour apprendre à se connaitre et créer une bonne dynamique. Vous pouvez leur faire confiance, c’est fait et augure d’un camp réussi. Les Eclais partiront du 11 au 24 juillet à La Croix Galette près de Vermenton dans l’Yonne.

Voilà une année qui se termine en beauté. Bons camps à tous

Une action solidaire au service des habitants de la vallée de la Roya

Vous nous avez certainement aperçu notamment lors des cultes, nous sommes une des deux Branches aînés de Bois-Colombes nommée: les Z’ainés. Depuis bientôt deux ans, nous avons consolidé les liens au sein de notre équipe, avec à terme, le souhait de réaliser un projet qui nous corresponde.

Ce moment est enfin venu puisque nous partirons ce 18 juillet pour 13 jours dans la vallée de la Roya (Alpes-Maritimes) avec l’association Neige & Merveilles. Nous participerons ainsi à un chantier solidaire visant à dégager des glissements de terrains et à réparer des infrastructures  endommagées par la tempête Alex en octobre dernier. Les Z’ainés représenteront alors le scoutisme et les EEUDF parmi d’autres associations qui seront présentes sur place.

Ce projet n’aurait jamais vu le jour sans le soutien que nous a apporté la Maison des Jeunes, la paroisse, et surtout, chaque personne qui nous a soutenu financièrement.

MERCI
Les Z’ainés

Autonomie et responsabilisation : un sacré défi lancé aux Nec Plus Ultra

Voilà une fin d’année résolument scoute. Les aléas liés à la situation sanitaire tout au long de cette année n’ont pas empêché les scouts d’avancer et de vivre leur aventure, chaque groupe à sa façon.

Lorsque nous avons demandé aux aînés, il y a quelques mois, quelle serait leur sortie idéale post-confinement, une idée a émergé et fait l’unanimité dans le groupe : vivre un camp en itinérance.

Quand il a été temps de réfléchir à notre camp d’été, c’est tout naturellement que cette idée est revenue et s’est concrétisée. 

Étant dans une dynamique pédagogique de responsabilisation et d’autonomie de ces jeunes, nous leur avons donc lancé le défi d’organiser eux même ce camp, chapeauté par nous deux. Trois équipes se sont réparti les tâches : équipe logistique, équipe programme et équipe intendance.

A la ferme, en vélo et chez un forgeron

Ils ont décidé de partir d’une ferme à Berjou (dans le bocage normand) après y être restés trois jours, certains d’entre eux y ont d’ailleurs vécu leur premier camp louveteau. Ensuite, durant trois jours, nous partirons à vélo direction la mer à Ouistreham. Nous suivrons l’itinéraire de la Vélo Francette dont les pistes cyclables longent pour une bonne partie un cours d’eau.

Cohésion, sport, découverte : de beaux objectifs qui les conduiront à la rédaction de leur pacte

Pour préparer cet article, nous avons demandé aux jeunes quels sont leurs objectifs principaux pour ce camp, quatre réponses sont sorties : « améliorer la cohésion d’équipe”, “faire du sport”, “découvrir ou redécouvrir une région de France”, “en profiter pour découvrir l’artisanat local”. Ce dernier objectif se concrétisera par la visite d’un atelier de forge. Nous profiterons aussi de ce camp pour rédiger le pacte (texte commun résumant leurs valeurs et espérances) et réfléchir au projet qu’ils réaliseront l’année prochaine. 

Certains jeunes prévoient aussi d’aller ensemble au Grand Kiff. L’été s’annonce heureux ! 

Thomas et Eline, responsables de cette branche aînée. 

Sur la route des Z’Ainés !

Nous, Alexandre, Louann, Romane, Timothée, formons le groupe des « Z’Ainés » sous la tutelle de Marion et Lucas, nos répondants.

Depuis un an et demi, nous travaillons ensemble à l’élaboration d’un projet tourné vers l’aide à la population. Le contexte sanitaire liée à la pandémie covid-19 nous conduit à circonscrire notre action
sur le territoire français.

Sensibilisés aux dégâts provoqués par la violence de la tempête ALEX (septembre/octobre 2020), retrousser nos manches pour participer à des travaux de reconstructions nous est apparu comme une évidence.

Nos multiples recherches nous ont conduit vers l’association « Neiges & Merveilles ». Notre projet se concrétise peu à peu. Nous devrions participer à un camp chantier avec d’autres jeunes durant la deuxième quinzaine de juillet dans la vallée de la Roya.

Nous nous réjouissons de cette perspective et nous remercions à ce titre les différents partenaires qui tout au long de notre route nous ont soutenu et continuent à le faire.

Le financement de notre projet se fera en partie grâce à votre soutien. A travers des donations ou des petits boulots (ventes de gâteaux, gardiennage, déménagement, jardinage, bricolage…) Nous sommes donc à votre disposition pour tout besoin et demandes. N’hésitez pas à nous contacter et nous serons ravie de vous répondre.

Nous sommes presque arrivés…
Contact : 07 81 72 12 12

C’est la fête à la Maison des Jeunes

Les occasions de s’amuser sont rares, mais elles existent. Le Marathon des Jeux en était une, la kermesse du 12 juin en sera une
autre.

Samedi 27 avril, les responsables louveteaux et éclaireurs, ainsi que les deux équipes d’ainés s’étaient mobilisés pour organiser un Marathon des jeux un peu particulier autour du thème des « Astrales » : deux rallyes en ville et en famille, un escape game, des tournois de croquet, de Molki, de ping-pong et de baby-foot. Il y en avait pour tous les âges. Les enfants et leurs familles ont ainsi pu se divertir tout au long de l’après-midi, tout en respectant les contraintes sanitaires.

Les « Astrales » : des femmes au destin singulier : éclairer sans faire d’ombre
Pourquoi les « Astrales » ? A sa création, le scoutisme était réservé aux garçons. La Fédération Française des Eclaireuses, dont les Eclaireuses Unionistes étaient une des branches, a été la première association de scoutisme pour les filles en France. Elle a été créée en 1921, et fête cette année ses cent ans. A l’occasion de cet anniversaire, elle nous propose de découvrir 100 portraits de femmes scoutes, des femmes au destin singulier : éclairer sans faire d’ombre. Pour en savoir plus sur les 100 ans de la FFE : https://astrales.fr/

Nos responsables ont choisi ce thème pour le Marathon des jeux, car le travail à l’éducation à l’égalité entre les filles et les garçons est un axe important porté par notre mouvement, les Eclaireuses et Eclaireurs Unionistes de France

Alice Roux, conseillère groupe local