Meilleurs Voeux !

La MDJ fait une fois encore le plein de jeunes et d’activités et bruit comme une ruche.
Le comité vous adresse ses meilleurs vœux pour l’année à venir et vous invite à fêter les 80 ans de la MDJ le 4 juin 2016.
Les travaux annoncés l’année dernière font l’objet d’un plan de financement aussi soigneusement construit que les rayons de la ruche, dont les alvéoles sont ici les m² de la cour, symboliquement mis en vente au prix de 25 euros chacun. Nous comptons sur votre générosité.

Le comité


 

Les scouts en couleurs !

Lors du week-end de rentrée, les scouts ont choisi leur camp entre le tyran Grégation, le violent Malcom et la pacifiste Marteen

Ils ont le même idéal mais pas les mêmes moyens d’action. Marteen Luther Queen et Malcom Beast vivent dans une société où l’impitoyable Grégation impose à tous de porter une couleur de cheveux unique : l’ignoble violet. Marteen et Malcom s’opposent farouchement à cette décision arbitraire mais sont divisés sur la meilleure méthode pour agir. Marteen essaie de convaincre à force de pétitions et de discours sur la liberté de choisir. Malcolm, lui, entraîne des milices pour courser les gens et leur imposer de choisir une couleur différente.

Pauvres scouts ! Pour leur weekend de rentrée, ils vont devoir choisir leur camp entre le tyran Grégation, le violent Malcom et la pacifiste Marteen. Nos vaillants scouts choisissent le camp de la diversité et s’unissent contre l’ennemi commun pour supprimer la couleur unique. La stratégie de bataille, emprisonner l’adversaire en formant un anneau humain autour de lui. Après une belle victoire sur Grégation, un débat est organisé pour savoir quelle solution résoudrait le mieux les problèmes.

« Si quelqu’un nous cherche la bagarre on est obligé de se défendre », « oui, mais si on se bat avec cette personne, chaque fois qu’on se verra, on n’arrêtera pas de se battre », « oui, mais si on l’évite, on nous prendra pour un lâche ». La violence entraîne la violence et la non violence n’est pas si facile à adopter. Mais l’idée de faire ce qu’on veut et de porter la couleur de cheveux de son choix a fini par faire pencher la balance du côté de Marteen et d’une société volontairement multicolore.


Les louveteaux préparent la fête !

 

Ce mois-ci, c’était la fête à la MDJ ! Il va sans dire que les louveteaux ont mis la main à la pâte pour s’assurer que petits et grands s’amusent à la kermesse et au culte de la MDJ qui ont eu lieu le week-end du 6 et 7 juin.

Ils ont profité d’une sortie ensoleillée au parc des Chanteraînes, ou plutôt devrais-je dire dans le terrible désert dans lequel Sherkaï la canaille, terreur de la jungle, retenait en otage le roi de la jungle.

Heureusement, les louveteaux l’ont vaillamment libéré de ses ravisseurs. Tout d’abord, ils ont affronté les nomades Dotrakis du désert, qui avaient été manipulés par Sherkaï et pensaient que cet imposteur était le véritable roi. En prenant la fuite, les nomades ont laissé derrière eux une série d’indices qui permirent aux louveteaux de retrouver le lieu de captivité du roi.

Après l’avoir libéré, ils ont décidé de célébrer son retour à la kermesse, en concoctant 4 stands de compétition, nommés le « ciel du désert », la « pêche au mirage », le « parcours du désert » ou les « chercheurs de trésors ». Grâce à eux, vous avez pu chercher un trésor dans le sable, expérimenter les effets hallucinogènes des mirages avec un système de lunettes déformantes, ou encore vous exercer à vous repérer en plein désert et à sauvegarder vos réserves d’eau dans un parcours acrobatique.

Romane, Louanne, Louis et Alice peignent la devanture de leur stand

 

Peinture, chant, création et réflexion sur le sens du mot « merci » ont réuni louveteaux et responsables le temps d’une après-midi pleine de soleil et de bonne humeur. On espère que le résultat vous a plu !

Clara pour les louveteaux


 

Le mini-camp d’avril

 

Comme chaque année, tout le groupe local s’est réuni pour le mini-camp du 18 au 21 avril dernier. Il a eu lieu à Presles. Il a fait un temps magnifique pendant ces quatre jours et l’intégration de la meute des louveteaux d’Enghien s’est bien passée.

Le samedi et le dimanche, les louveteaux et les éclaireurs ont fait des activités ensemble. Le folklore, c’est-à-dire l’histoire imaginée par les responsables pour motiver les jeunes, était inspiré des contes classiques, avec des personnages comme Blanche-Neige, le Méchant Loup etc. Les jeunes ont d’abord dû enquêter pour découvrir ce qui avait amené les personnages de conte dans notre monde et le responsable de cette infamie.

Le lendemain, les jeunes ont tenté de vaincre les méchants qui brouillaient les failles spatio-temporelles permettant aux personnages de rentrer chez eux. À la fin de cette activité, les jeunes ont assisté au procès desdits méchants, et, en tant que jurés, ont finalement décidé de les laisser vivre dans la communauté, après de longues délibérations. En revanche, pour se faire pardonner, les méchants devaient procurer à tous un goûter particulièrement bon.

Les douches ont été organisées de façon assez inédite, puisqu’il s’agissait d’une « douche express », qui consiste à glisser sur une bâche pleine d’eau et de savon. Au fur et à mesure, les jeunes ont perfectionné leur technique et ont réussi à glisser bien au-delà de la bâche !

En résumé, ce mini-camp s’est bien passé, et les jeunes comme les responsables se sont amusés !

Fraternellement,

Lucas de La Loge Responsable éclaireuses & éclaireurs


 

Fête des groupes 2015

 

La fête des groupes a remporté un franc succès ! Il s’agit d’un événement toujours très attendu, aussi bien par les scouts et les responsables, que par les parents. L’implication des parents a été très intense cette année : préparatifs, accueil, moyens techniques, et applaudissements nourris. Qu’ils en soient tous remerciés !

La soirée a commencé par les traditionnels discours qui nous ont rappelé le dynamisme du groupe local ! Le président du comité de la Maison des Jeunes, Denis Ledoux, nous a rappelé que l’ensemble du comité est prêt à accueillir de nouveaux membres pour l’aider dans l’organisation des événements phares qui ponctuent l’année. Les parents délégués ont concocté un délicieux pot d’accueil et ont élaboré une liste des « envies d’aider » à laquelle chaque parent est amené à prendre part !

Quant à moi, j’ai surtout introduit les spectaculaires spectacles ! Et spectaculaires, ils l’ont été. Les louveteaux nous ont entraînés dans une comédie musicale endiablée : le livre de la jungle expliqué avec des sketches et des chants ! Après le buffet, astucieusement réparti dans toute la salle, les éclaireurs nous ont permis de visiter leurs locaux -r-a-n-g-é-s – et nous ont fait découvrir de belles expositions pour nous expliquer leur pratique du scoutisme. Ils nous ont aussi rappelé, au travers d’un sketch assez avant-gardiste, que la créativité de leur adolescence était bien en effervescence ! Puis les aînés nous ont fait partager leurs rêves pour leur projet sous forme d’ombres chinoises, aussi poétiques que mouvementées !

Le chant final nous a permis de clôturer cette belle soirée dans une ambiance musicale, festive, qui a donné à tous l’envie de prendre toujours plus part à cette activité, porteuse de tant de belles valeurs, qu’est le scoutisme.

Hubert Gayet


 

Eclaireur, aîné, responsable

Entretien avec Aymeric, responsable louveteaux.

Depuis combien de temps es-tu aux scouts ?

Depuis huit ans. Je suis arrivé aux éclaireurs à l’âge de 12 ans. J’ai poursuivi mon cheminement aux aînés. Et me voilà maintenant responsable.

Pourquoi avoir choisi le scoutisme comme activité ?

A vrai dire, j’ai été un peu déçu au début en arrivant en cours d’année sur un mini-camp, car il n’y avait que « des vieux » et ma timidité ne m’a pas permis de m’intégrer. J’ai alors sauté quelques sorties et puis mon père m’a obligé à aller au camp d’été ! C’est là que j’ai fait la connaissance de Valentin, fraîchement arrivé comme moi, ainsi que des autres ex-louveteaux avec qui nous avons poursuivi aux aînés.

Pourquoi avoir choisi, après les aînés, d’être responsable ?

Après avoir vu, moi-même, en tant qu’éclaireur, les aînés devenir responsables, cela m’a semblé être le meilleur aboutissement. C’était également la seule solution pour pouvoir continuer !

Qu’avez-vous entrepris à la dernière sortie ?

En tant que responsable, nous avons pour vocation d’accompagner nos louveteaux dans leur croissance et dans l’appréhension du monde qui les entoure. Cela passe aussi par la compréhension des instances politiques de notre pays. C’est pourquoi, lors de notre dernière sortie nous avons mis en place un jeu sur le droit de vote. Nous avons tenté de faire comprendre aux jeunes le fonctionnement d’une campagne électorale à travers la communication visuelle et orale. À la fin de cette activité, les enfants étaient mis en situation de vote, cela leur a permis à nouveau de s’immerger dans un monde qui sera prochainement le leur.

Aymeric et Hubert


 

Fête des groupes

Tout le groupe local est heureux de vous convier à la fête des groupes !

La fête des groupes aura lieu le samedi 14 mars prochain. Nous attendons les jeunes afin de finaliser les derniers préparatifs à 14h à la MDJ.  Les parents sont attendus le soir à 19h45, le spectacle commence à 20h.  Nous comptons sur votre présence pour cette soirée, que nous avons essayé de rendre encore plus conviviale.,Nous avons prévu de nouvelles animations afin de changer des spectacles que nous proposions habituellement, mais nous en avons gardé une partie, pas d’inquiétude la dessus !

A samedi,
Hubert et l’ensemble du groupe local


Noël, un temps de partage et de convivialité

Le week-end de Noël est pour les éclaireurs de Bois-Colombes un moment de partage et de convivialité entre responsables et jeunes. Cette année nous voulions aussi développer l’un de nos objectifs pédagogiques : l’implication des enfants dans le groupe scout et la société. Et pour cela nous avons reçu des intervenantes extérieures. Les jeunes de l’équipe des Watussi nous racontent :

« Pour le week-end de Noël, nous avons eu la visite de Venise et d’Agathe qui sont venues nous parler des contions carcérales en France.
Nous avons ainsi appris qu’elle étaient étudiantes et bénévoles pour l’association Genepi qui œuvre au désenclavement carcéral. On a ainsi pu mieux comprendre comment étaient organisés les lieux de détention.
Après ce grand temps d’échange où nous avons pu poser nos questions et réfléchir à celles qu’elles nous posaient, nous avons pu entamer le fameux dîner de Noël avec notre classique raclette, toujours très appréciée de tous. Nous avons ensuite échangé les cadeaux que chacun avait apporté et tout le monde a pu s’endormir devant un film que la critique dira parfois trop poétique pour être apprécié de tous (Nausicaa et la vallée du vent NDLR).
Le lendemain nous avons pu nous rendre au culte de Noël au centre 72 afin d’y apporter nos poumons lors de chants scouts. »

 

Nous vous souhaitons à tous une très belle année, et espérons que les valeurs de rencontre de l’autre et d’engagement dans la société continueront à se vivre hors du cadre scout.

Fraternellement,
L’équipe des responsables des éclaireurs de Bois-Colombes.


 

Branche ainée de Bois-Colombes – La nouvelles équipe des aînés

Une nouvelle équipe d’aînés s’est constituée pour vivre elle aussi un grand projet sur deux ans.

Les équipes d’ainés changent et se renouvellent. Tous les deux ans, un groupe prend son envol, enrichi des expériences vécues au cours des deux années passées. Ainsi, après l’équipe Arménienne, nous prenons le relais ! Lola, Coralie, Coline, Lorris-Olivier, Adrien et Mathéo se lancent dans cette chouette expérience avec leur responsable Margaux. Après la fin de leur dernier jeu en tant qu’éclaireurs, l’ensemble de l’équipe a fait tomber la chemise verte, pour revêtir la grise.

Et maintenant place au voyage ! Enfin, non, pas vraiment tout de suite… Pour l’instant, nous nous sommes fixés pour objectif de découvrir et de vivre les passions de chacun. Ensuite nous voulons pouvoir découvrir ce qu’est un projet et apprendre à le construire. Nous ferons l’expérience de minis projets, comme construire une maison, s’occuper d’animaux, passer le PSC1 (Prévention et Secours Civiques de niveau 1), faire de l’animation…Nous voulons avoir le temps de connaître toutes ces choses avant de les vivre lors de notre voyage.

Ainsi, tout au long de l’année, vous allez pouvoir voir nos petites têtes blondes (et brunes) vous proposer de l’aide pour vos travaux, des animations pour vos soirées, pour les anniversaires de vos enfants… pour financer nos grandes idées. Vous pourrez aussi nous retrouver sur certains événements de la MDJ et du Centre 72. Nous restons à votre disposition avec grand plaisir. A bientôt !

Margaux pour l’équipe d’aînés de Bois-Colombes


Témoignage des aînés 2012-2014

De retour d’Arménie, la route ainée composée de Zoé, Valentin, Margaux, Hannah, Louise et Aymeric, présentent leur témoignage. Une expérience forte.

Le samedi soir 22 novembre organisé à la Maison des Jeunes se voulait généraliste. Autour d’un repas à l’arménienne, l’équipe ainée a pu présenter son voyage en Arménie à travers une série de photos, de vidéos et la projection d’un film d’une vingtaine de minutes.

Amis, parents, voisins et frères scouts étaient au rendez-vous pour découvrir cette riche aventure de l’été 2014. A cette occasion un livret retraçant au quotidien le voyage de l’équipe a été réalisé. Vous pouvez le retrouver à la Maison des Jeunes ainsi qu’au Centre 72.

Le lendemain matin, direction notre temple pour un culte spécial Arménie retraçant le cheminement spirituel de l’ équipe. Partant d’une interrogation spirituelle sur la nature humaine à travers le passage de la genèse, le culte était centré autour de quatre thématiques : la rencontre, la famille, être au service des autres pour enfin penser LA grande question : est-ce que l’homme est bon ? Un culte fort instructif et intéressant pour l’équipe qui n’a pas cherché à apporter de réponse clé en main mais à apporter un espace de questionnement, de recherche spirituelle. Une belle expérience à renouveler pour les prochaines équipes ! Une collecte de fond a été organisée au profit de l’association Solidarité Protestante France Arménie, partenaire du projet.

La route ainée est désormais achevée et chacun poursuit ses engagements au service de la société notamment en devenant responsables au sein de notre groupe local.

Alexis Branche Aînée Bois-Colombes


8 novembre : quelles soupes !

En ce jour du samedi 8 novembre, l’air était vif et le soleil brillait par intermittence sur la petite ville de Bois-Colombes. La célèbre meute de louveteaux que nous connaissons bien, décida de se rassembler pour une grande partie de thèque en plein air. Equipés de battes en bois et de balles, ils lancèrent, rattrapèrent, coururent et rirent à gorge déployée pendant près d’une heure : quel spectacle !

Après s’être bien dépensés, nos chers louveteaux se sentirent inspirés par le temps qui n’en faisait qu’à sa tête, et s’attaquèrent à la préparation de soupes afin de délecter vos papilles des saveurs automnales. Potimarrons, carottes, pommes de terre, persil, coriandre ou encore poireaux : entourés de tous ces légumes et aromates de saison, nos petits escoffiers ne savaient plus à quel saint se vouer. Ils réussirent néanmoins, avec brio, à vous concocter des mets pour le moins raffinés et originaux, que vous avez peut-être eu la chance de déguster lors de la fête de la soupe organisée par le centre 72 le soir même.

C’est ainsi que s’acheva cette trépidante journée, laissant les responsables comme les enfants dans l’attente impatiente d’une nouvelle aventure à vivre ensemble dans la joie et la bonne humeur !

Mathilde, chef d’unité pour les louveteaux


 

Culte de Noël

Merci à l’ensemble du groupe local de Bois-Colombes pour son dynamisme lors de la participation au Culte de Noël 2015 !

Culte de Noël 2014

 


 

Les ainés de retour d’Arménie

Le groupe scout de la branche Aînés de Bois-Colombes est parti 17 jours en Arménie au mois d’août et en est revenu pour vous raconter ce voyage.

La première semaine nous vivions dans la capitale, à Erevan, accueillis dans une famille.

Nous avons travaillé dans un internat à Vardachen pour remettre des chambres à neuf en compagnie des enfants. L’après-midi, nous visitions l’inépuisable patrimoine de l’Arménie et nous échangions avec les arméniens. En effet, grâce à SPFA (Solidarité Protestante France Arménie) nous étions sans cesse en contact avec de jeunes arméniennes.

La deuxième semaine nous avons changé de lieu. La ville d’Etchmiadzin habite le siège de l’Eglise apostolique arménienne mais aussi une association familiale du nom de la croix arménienne où nous logions.

Là nous avons creusé la terre pour faire une conduite d’eau dans le petit centre de théâtre qui appartenait à cette association. Nous avons aussi rencontré le club francophone de la ville.

L’Arménie est un pays d’accueil avec un patrimoine historique d’une grande richesse. Mais c’est aussi un pays en échec économique avec 50 % de chômage, où les femmes ont peu de droits et où les handicapés et les personnes âgées ne sont que trop peu pris en charge (il n’existe que deux centres pour enfants handicapés dans toute l’Arménie). Après ce voyage nous sommes venus à la conclusion que la France et l’Arménie sont liés d’une amitié qu’il faut entretenir.

Pour poursuivre cet échange, nous vous invitons à notre soirée de témoignage le 22 novembre à La Maison des Jeunes à partir de 18 heures ainsi qu’au culte « spécial Arménie » organisé le dimanche 23 Novembre au centre 72.

Le groupe des aînés 2012-2014


 

Week-end du groupe local

L’année scout reprend et pour ce faire, rien de mieux qu’un week-end de groupe local pour se retrouver tous ensemble :
comprenez un week-end rassemblant tous les jeunes et responsables du groupe local de Bois Colombes.
Les louveteaux, les éclaireurs ainsi que deux groupes d’aînés, l’un tout juste constitué et l’autre en fin d’aventure, se sont donc retrouvé le week-end du 27 et 28 septembre dernier.
Ils sont ainsi partis à la recherche d’un mystérieux arbre qui faisait la convoitise de bon nombre d’entre eux. Après s’être répartis en équipe mixte, mélangeant louveteaux, éclaireurs et aînés, ils ont rassemblés leur force dans un grand jeu d’affrontement de nuit.
Au petit matin, la nuit portant conseil, ils ont rassemblé les clefs de l’espace afin d’ouvrir un passage vers le précieux arbre. C’était sans compter avec l’intervention d’horribles trolls qui tentèrent de leur bloquer le chemin. Cependant, grâce à une coopération hors pair, les jeunes en sont venus à bout et ont pu atteindre le précieux sésame.
C’est grâce à l’aide précieuse des anciens aînés, que nous avons pu organiser des activités diverses et variées.
Le week-end s’est donc bien déroulé, la météo nous ayant accordé un dernier soleil pour clore l’été.
Notre volonté de créer du lien entre les membres des différentes branches du groupe local a porté ses fruits et nous attendons avec impatience de pouvoir repartir en week-end tous ensemble.

Nous vous souhaitons (tardivement) à tous une bonne rentrée ,
L’équipe de responsables éclaireurs.


 

Scoutisme année 2014-2015

Inscriptions :

Cette année les inscriptions se dérouleront le dimanche 21 septembre à 18h à la Maison des Jeunes (50 rue Raspail 92270 Bois-Colombes).
Accès : http://www.mdjboiscolombes.fr/plan_d_acces

Contact :

– Hubert Gayet pour le groupe local : 06 60 20 58 30
– Mathilde Soubeyran pour les louveteaux de 8 à 12 ans : 06 86 78 90 22
– Lucas De La Loge pour les éclaireurs de 12 à 16 ans : 06 47 81 71 42
– Margaux Thielin pour la branche aînée de 16 à 18 ans : 06 82 00 34 62


 

Journal de bord

Extrait de l’histoire à vivre, écrite par  les louveteaux, qui a servi de fil conducteur à leurs activités de l’année. Elle est même parue en livre !

On a fait plusieurs petits groupes, les sizaines. Y’avait chaque insecte qui nous faisait faire un entrainement. Nous, on est passé en premier chez la mouche Patouche. Elle nous faisait faire des combats de coussins. Après chez Isabelle pour danser.

On est allé faire de l’équilibre sur les pieds chez l’abeille Mireille. Ensuite, on est allé chez la sauterelle Marc-Aurèle. On a fait un jeu qui s’appelle le twister. Ensuite y’a eu le bzz bzz bzz (rass des insectes). On était 2 sizaines. On se mettait en chenille et on devait toucher la queue de l’autre. On a fait un jeu d’œuf après. Il ne fallait pas faire tomber l’œuf de la cuillère.

Les termites nous ont interrompus ! Et ils nous ont demandé en duel. On devait marcher les pieds attachés et on pouvait pas faire plus de 3 pas avec la balle. Le but, c’était de marquer chez l’adversaire. On a gagné !!! Mais c’était des bébés termites et ils nous ont dit qu’ils appelleraient leurs parents.

Ce matin nous nous trouvions dans le jardin avec Marc-Aurèle, occupé à faire un mélimélo main puis un ninja, quand soudain 3 grosses et moches termites sont arrivées d’un seul coup d’un seul et nous ont volé nos kaplas pour faire leur nid.

Marc-Aurèle nous a expliqué qu’il fallait jouer selon leurs règles :

des saboteurs peuvent rentrer dans le camp de termites pour récupérer des kaplas, des attaquants occupés à protéger les saboteurs, les lanceurs qui lançaient des tours des termites, des ouvriers qui construisaient notre camp et défendaient celui-ci, pour finir le termicide qui piégeait les termites comme un insecticide.

Nous avons après moultes efforts réussi à construire notre nid en détruisant le leur. Après la grosse défaite subie, les termites sont partis en promettant de venger leurs enfants et leur défaite. Pour fêter notre victoire, nous avons chanté « les insectes sont nos amis ».

Les louveteaux de la meute de Bois-Colombes

Le premier épisode de cette histoire est déjà paru dans le numéro 368 de janvier 2014 de Notre Effort.

« Les insectes sont nos amis »
Mélodie chantée par Les Inconnus
Refrain
Les insectes sont nos amis
Il faut les aimer aussi
Mais connaissez-vous les noms
De nos nouveaux compagnons
Laissez-moi vous présenter
Nos bébêtes préférées
3- Et moi je suis Isabelle
La dynamique coccinelle
J’ai toujours plein d’idées
Pour qu’on puisse se dépenser
1- Moi je m’appelle Mireille
Je suis une petite abeille
Mais si vous me titillez
Je peux vite m’énerver
4- Wesh les mecs, moi c’est Patouche
Paraîtrait que je suis une mouche
J’aime tout c’qui est bling-bling
Et surtout danser le swing
2- Mon p’tit nom c’est Marc-Aurèle
Le plus dur des sauterelles
Et surtout mon gars n’crois pas
Que tu sautes plus haut que moi
5- Et la plus belle c’est Angèle
La plus drôle des sauterelles
Si les termites vous attaquent
Elle va les tripatouiller

Mini-camp du 12 au 15 avril

Séjour sur une planète inconnue

Pendant les vacances de Pâques, les jeunes EEUdF d’Asnières-Bois-Colombes sont partis tous ensemble, louveteaux, éclaireurs et ainés. Nous rencontrons Joseph, un éclaireur de 13 ans qui a participé à ce camp.

– Alors comment tout cela a-t-il commencé ?
On est arrivé sur le lieu de camp en bus et ensuite nous sommes allés dans une base de lancement : en passant sous une bâche, on a pu partir dans l’espace. On a ainsi atterri sur une planète inconnue où les ewooks nous ont accueillis. Nous avons ensuite passé l’après-midi à nous installer sur cette planète : nous avons bâti notre camp avec nos tentes ainsi que des tables en trépieds pour que les louveteaux et les éclaireurs puissent travailler ensemble.

– Et que s’est il passé le lendemain ?
Nous avons été capturé par des individus de la planète qui nous ont enfermé dans des arènes : nous avons donc dû nous battre afin de survivre. L’arène était divisée en 4 enclos depuis lesquels nous nous lancions des balles. Si nous étions touchés, nous devions aller en prison avant de pouvoir en ressortir en touchant une personne d’une autre équipe. Heureusement nous avons finalement reçu un appel de la terre qui nous expliquait les points faibles des méchants et nous avons ainsi pu nous en débarrasser. Durant l’après-midi, nous avons ensuite construit un hoverboard (sorte de plateforme en bois) afin de nous protéger de ces derniers et pouvoir retourner sur la terre.

– Et vous avez réussi ?
Oui ! Les éclaireurs sont partis à la recherche d’un carburant afin de pouvoir décoller avec l’hoverboard. Ils sont partis pour une randonnée le lundi et après l’avoir trouvé nous avons pu repartir le lendemain. Nous sommes ainsi rentrés sur terre et nous avons pu retrouver nos parents le mardi soir après que notre navette nous a ramené de la base de lancement.