Fête des groupes 2016

Placée sous le signe de la participation du public et du déguisement

Il sagit de principes éducatifs que nous mettons en œuvre avec toujours autant de plaisir. Nous étions ravis dy faire participer les parents. Les louveteaux ont débuté le spectacle de manière originale : ils ont joué des scènes mythiques de différents films quil sagissait de retrouver. Je vous laisse méditer quelques instants sur cet exemple.

Tous les indices sont là : le décor, les déguisements, et la bonne humeur des comédiens. Et oui, il sagit bien de StarWars !
Toutes les scènes ont été très réussies. Le public y a pris un réel plaisir, d
autant que cette année, malgré labsence destrade, il avait une très bonne visibilité et on entendait parfaitement les dialogues. Une expérience à renouveler chaque année !

Puis les éclaireurs ont également fait participer le public lors de matchs dimprovisation et dun jeu de questions inspiré de la famille en or.
Nous avons ensuite remercié les parents
coup de main pour leurs actions le long de lannée : aide à la préparation, décors, sono... Les parents délégués et les membres du groupe local se sont vus remettre le foulard de notre unité : quel beau symbole !

En fin de soirée, les aînées nous ont présenté létat de leur projet, quasiment finalisé : elles vont aller aider pendant 2 semaines le Centre de sauvegarde du loup ibérique au Portugal. Nous leurs souhaitons un beau projet au sanctuaire des loups !

Oui, la famille du scoutisme est bel et bien une famille en or !

Hubert, Conseiller du Groupe Local de Bois-Colombes


 

Des pizzas scoutes

Des pizzas au feu de bois... humide.

Est-il possible, pour des scouts qui campent en pleine forêt sous la pluie de manger des pizzas ? Oui ! Avec un four façon scout : le four Gamelle. Après l’installation sur le lieu de camp et le goûter, lancez les jeunes dans le ramassage du bois dans la forêt. Il faut produire un grand feu avec un maximum de braises.

Bois et sol mouillés : pas de panique ! Un groupe chargé de ramasser des brindilles, un autre du petit bois, le troisième commis aux gros morceaux de bois et le dernier à la scie pour débiter les branches longues. En une heure vos tas sont hauts et beaux. Recouvrez-les d’une bâche pour la nuit.

Le lendemain, votre tas de bois a (un peu) séché. Délimitez le rayon du feu à l’aide de cailloux. Avec de grosses buches, faites une structure en pyramide.
A
l’intérieur, tapissez le sol de fines brindilles et faites un petit tipi en brindilles. Avec une feuille de papier sec, allumez le feu.

Côté cuisine, les scouts découpent poivrons, champignons, jambons, mozzarella en petit morceaux. Ils étalent la pâte à pizza sur des moules, ajoutent de la tomate et répartissent les ingrédients à leur envie. Il est temps de faire cuire la première pizza. Écartez les braises à l’aide d’une pelle, à même le sol, posez votre pizza, recouvrez-la d’un plat-carré plus large et recouvrez le tout de braises. Cinq minutes suffisent par pizza. Nous en avons fait 12.

Complètement dubitatifs au départ, les 39 jeunes et les 7 responsables ont fortement apprécié leurs parts de pizza « camp » dans leur assiettes au déjeuner, le dimanche de leur week-end à Jambville.

Marie, responsable d’unité éclaireurs


 

Bienvenue, Alice !

Depuis la fin de l’année dernière, nous avons le plaisir d’accueillir une nouvelle responsable louveteaux Alice Boyreau. Hubert Gayet l’a interviewée.

Peux-tu nous dire qui tu es en quelques mots ?

Je m’appelle Alice, j’ai 17 ans et bientôt 18.

C’est moi à droite avec ma meilleure copine !

Je suis lycéenne, actuellement en terminale littéraire au lycée Albert Camus.
 

D’où viens-tu ? As-tu déjà une expérience du scoutisme !

Je viens de la ville de Bois-Colombes. En terme de scout, je viens du groupe laïc Charcot de Bois-Colombes - Bécon les Bruyères.

Qu’est-ce qui t’as donné envie de devenir responsable ?

Tout simplement parce que j’étais devenue trop grande pour être encadrée ! Par conséquent j’ai choisi de m’aventurer dans le monde des responsables, puis dès les premiers jours, j’ai été super bien accueillie par les autres membres de l’équipe pédagogique. Il y a tout de suite eu une bonne ambiance et j’y ai pris goût. De plus, ça apporte beaucoup, car on apprend autant que les enfants, on a des objectifs, une organisation précise, mais avant tout ça apporte beaucoup de plaisir de transmettre les expériences.

Pourquoi responsable des louveteaux plutôt que des éclés ?

La première raison est mon âge, certains éclaireurs ont seulement un an de moins que moi, donc que ce soit pour eux ou pour moi, ça rend les choses un peu plus compliquées. Puis j’adore les enfants, rien qu’à la première sortie, il y a eu une sorte de petite alchimie qui fait que ça m’a donné envie de revenir, c’est un vrai plaisir de partager des moments avec eux... autant qu’avec les éclaireurs bien sûr :)

Alice et Hubert


 

L’Esprit Scout

Qui n’a jamais été scout peut avoir du mal à comprendre l’esprit scout. Mais qu’est-ce donc que l’esprit scout ?

 

Cest une attitude, un état d’esprit qui guide nos actions. Le but poursuivi par le scoutisme est simple et enrichissant : tout en s’amusant, le scout est partie prenante de son éducation.

Le jeune scout va retrouver des copains, découvrir de nouvelles activités, faire des jeux salissants dans la forêt... Plus ou moins excité, plus ou moins facilement à l’aise, il va découvrir au fur et à mesure des activités : des temps forts, faciles ou difficiles, des paroles de chefs, il va suivre l’exemple des scouts plus expérimentés, commencer à comprendre qu’il y avait derrière le scoutisme autre chose que les jeux, les blagues ou le plaisir égoïste.

Il y a chez les scouts d’autres choses bien plus profondes : la vie en harmonie avec son environnement et son entourage, l’amitié et l’amour de son prochain, la liberté de choix et l’esprit d’ouverture, l’engagement personnel et le don de soi.

Et bien l’esprit scout, c’est tout cela.

Évidemment, ce sont de bien grands mots pour de si petites épaules, mais combien nécessaires surtout dans notre société actuelle... Mais les jeunes sont pleins de ressources et savent faire preuve de cet état d’esprit.

Baden-Powel, le père du scoutisme, nous donnait à méditer son dernier message : « L’étude de la nature vous apprendra que Dieu a créé des choses belles et merveilleuses afin que vous en jouissiez. Contentez-vous de ce que vous avez et faites-en le meilleur usage possible. Regardez le beau côté des choses plutôt que le côté sombre. »

Sur cette belle idée, l’ensemble du groupe local se joint à moi pour vous souhaiter d’excellentes fêtes de fin d’année, une excellente année 2016 et beaucoup de bonheur !

Fraternellement,

Hubert, conseiller du groupe local de Bois-Colombes


 

Des nouvelles de la branche aînée !

 

La branche aînée des EEUDF de Bois-Colombes a participé à Canaan du 26 octobre au 1er novembre l’Aveyron.

Qu’est-ce que Canaan ? C’est un grand rassemblement national destiné aux aînés de 16 à 19 ans des scouts unionistes de France. Nous y sommes allées pour rencontrer d’autres aînés, apprendre de leurs expériences et partager les nôtres.
Finalement, sur place, nous nous sommes retrouvés avec 400 autres scouts
tous hyper motivés, pleins d’idées ! Ensemble nous avons rêvé d’une Utopie, on s’est battu pour elle et finalement... nous l’avons construite. Nous sommes arrivés à un monde meilleur : des hommes qui se protègent eux-mêmes et qui protègent leur planète. Une vraie Utopie scout !

Ce rassemblement nous a aussi permis d’échanger sur notre projet avec d’autres et de le développer. Chacune d’entre nous étant révoltée contre la maltraitance, le braconnage et la pollution environnementale, nous avons donc décidé de nous orienter vers la protection animale et l’éducation à celle-ci.

Voilà donc un camp de cinq jours qui nous a permis de réfléchir et de faire avancer notre projet. Nous en sommes très contentes !

Nous avançons doucement mais sûrement sur ce projet qui nous tient à cœur et nous continuerons de vous informer au fur et à mesure ! A bientôt !

Coralie Pour la branche aînée de Bois-Colombes


 

Meilleurs Voeux !

La MDJ fait une fois encore le plein de jeunes et d’activités et bruit comme une ruche.
Le comité vous adresse ses meilleurs vœux pour l’année à venir et vous invite à fêter les 80 ans de la MDJ le 4 juin 2016.
Les travaux annoncés l’année dernière font l’objet d’un plan de financement aussi soigneusement construit que les rayons de la ruche, dont les alvéoles sont ici les m² de la cour, symboliquement mis en vente au prix de 25 euros chacun. Nous comptons sur votre générosité.

Le comité


 

Les scouts en couleurs !

Lors du week-end de rentrée, les scouts ont choisi leur camp entre le tyran Grégation, le violent Malcom et la pacifiste Marteen

 

Ils ont le même idéal mais pas les mêmes moyens d’action. Marteen Luther Queen et Malcom Beast vivent dans une société où l’impitoyable Grégation impose à tous de porter une couleur de cheveux unique : l’ignoble violet. Marteen et Malcom s’opposent farouchement à cette décision arbitraire mais sont divisés sur la meilleure méthode pour agir. Marteen essaie de convaincre à force de pétitions et de discours sur la liberté de choisir. Malcolm, lui, entraîne des milices pour courser les gens et leur imposer de choisir une couleur différente.

Pauvres scouts ! Pour leur weekend de rentrée, ils vont devoir choisir leur camp entre le tyran Grégation, le violent Malcom et la pacifiste Marteen. Nos vaillants scouts choisissent le camp de la diversité et s’unissent contre l’ennemi commun pour supprimer la couleur unique. La stratégie de bataille, emprisonner l’adversaire en formant un anneau humain autour de lui. Après une belle victoire sur Grégation, un débat est organisé pour savoir quelle solution résoudrait le mieux les problèmes.

« Si quelqu’un nous cherche la bagarre on est obligé de se défendre », « oui, mais si on se bat avec cette personne, chaque fois qu’on se verra, on n’arrêtera pas de se battre », « oui, mais si on l’évite, on nous prendra pour un lâche ». La violence entraîne la violence et la non violence n’est pas si facile à adopter. Mais l’idée de faire ce qu’on veut et de porter la couleur de cheveux de son choix a fini par faire pencher la balance du côté de Marteen et d’une société volontairement multicolore.


 

Les louveteaux préparent la fête !

 

Ce mois-ci, c’était la fête à la MDJ ! Il va sans dire que les louveteaux ont mis la main à la pâte pour s’assurer que petits et grands s’amusent à la kermesse et au culte de la MDJ qui ont eu lieu le week-end du 6 et 7 juin.

Ils ont profité d’une sortie ensoleillée au parc des Chanteraînes, ou plutôt devrais-je dire dans le terrible désert dans lequel Sherkaï la canaille, terreur de la jungle, retenait en otage le roi de la jungle.

Heureusement, les louveteaux l’ont vaillamment libéré de ses ravisseurs. Tout d’abord, ils ont affronté les nomades Dotrakis du désert, qui avaient été manipulés par Sherkaï et pensaient que cet imposteur était le véritable roi. En prenant la fuite, les nomades ont laissé derrière eux une série d’indices qui permirent aux louveteaux de retrouver le lieu de captivité du roi.

Après l’avoir libéré, ils ont décidé de célébrer son retour à la kermesse, en concoctant 4 stands de compétition, nommés le « ciel du désert », la « pêche au mirage », le « parcours du désert » ou les « chercheurs de trésors ». Grâce à eux, vous avez pu chercher un trésor dans le sable, expérimenter les effets hallucinogènes des mirages avec un système de lunettes déformantes, ou encore vous exercer à vous repérer en plein désert et à sauvegarder vos réserves d’eau dans un parcours acrobatique.

Romane, Louanne, Louis et Alice peignent la devanture de leur stand

 

Peinture, chant, création et réflexion sur le sens du mot « merci » ont réuni louveteaux et responsables le temps d’une après-midi pleine de soleil et de bonne humeur. On espère que le résultat vous a plu !

Clara pour les louveteaux


 

Pages